JEUNES et VIEUX et la santé

Regarder des scènes paisibles améliorerait le fonctionnement du cerveau (17/09/2010)

Une étude, publiée dans la revue Neuroimage, a utilisé l’imagerie cérébrale fonctionnelle pour évaluer comment l’environnement influence les fonctions cérébrales.

Les scènes paisibles de l’environnement contenant des éléments naturels, comme la mer, provoquent la connexion de différentes régions du cerveau alors que les environnements fabriqués par l’humain tels que les autoroutes perturbent ces connexions.

Lire la suite In english

Record mondial de longévité pour les femmes japonaises

Japon – Le Pays du soleil levant est celui où l’on vit le plus longtemps, selon les chiffres 2008 du Ministère national de la Santé.
L’espérance de vie moyenne au Japon est de 86,05 ans pour les femmes et 79,29 ans pour les hommes. Par rapport à 2007, les hommes gagnent donc trente-sept jours de longévité et les femmes près de vingt-deux.

Les Japonaises détiennent ainsi le record mondial de longévité en 2008. Pour les hommes, ce sont les Islandais qui détiennent le record, avec une moyenne de vie de 79,4 ans en 2007.

Cette longévité semble s’expliquer par les habitudes alimentaires japonaises, réputées pour être saines, et la grande attention que les Japonais portent à leur hygiène. Mais le vieillissement de la population, combiné à une faible natalité, laisse présager de gros soucis démographiques pour le pays.

Trop peu d’actifs devront soutenir un grand nombre de personnes âgées. Actuellement, les personnes de plus de 65 ans représentent plus de 20 % de la population japonaise. D’ici à 2050, ce chiffre devrait doubler.

http://www.maxisciences.com/long%E9vit%E9/record-mondial-de-longevite-pour-les-femmes-japonaises_art2913.html

———–

En 2040, le nombre de plus de 65 ans aura doublé dans le monde
20.07.09 | 21:36 | LEMONDE.FR avec AFP

Les plus de 65 ans représenteront 14 % de la population mondiale selon une étude du bureau du recensement américain, parue le 20 juillet 2009. REUTERS/David Gray
Le nombre de personnes âgées de plus de 65 ans dans le monde devrait plus que doubler d’ici à 2040, passant de 506 millions en 2008 à 1,3 milliard de personnes, selon une étude américaine publiée lundi 20 juillet. Dans les dix prochaines années, et pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, « les personnes âgées de 65 ans et plus seront plus nombreuses que les enfants de moins de 5 ans » prévoit l’étude (PDF-11,55 Mo) du bureau américain du recensement (Census Bureau).

« La population mondiale connaît un vieillissement sans précédent », soulignent les auteurs de l’étude. D’ici à 2040, la population âgée de plus de 65 ans devrait augmenter de 160 % et celle de plus de 80 ans de 233 %. Les plus de 65 ans représenteront alors 14 % de la population mondiale. Ce bouleversement est la conséquence logique d’une baisse générale du taux de fécondité conjuguée à des progrès dans le domaine de la santé, notent les chercheurs. En outre, la génération du baby-boom, issue des années d’après-guerre, est désormais sexagénaire.

Si les pays développés, Europe et Etats-Unis notamment, font déjà face au vieillissement brutal de leur population, la tendance s’étend désormais aux pays en développement, Amérique latine et Asie en tête. Avec plus de 106 millions de seniors recensés en 2008, la Chine compte le plus grand nombre de personnes âgées. Mais, proportionnellement à sa population, c’est le Japon qui se distingue avec la population la plus âgée du monde, 22 % de Japonais ayant plus de 65 ans. A l’échelle des continents, l’Europe reste la région la plus vieille du monde, l’Afrique sub-saharienne étant la plus jeune, souligne le Census Bureau.

————-

Chine: 400 millions de vieux en 2050 et peu de proches pour s’en occuper
Mis en ligne le 21/07/2009

Traditionnellement, en Chine, les parents vieillissaient au domicile de leurs enfants qui s’en occupaient. Aujourd’hui, avec le développement du travail féminin et l’urbanisation, les Chinois sont contraints de trouver de nouvelles solutions.

Pour Wang comme pour des millions de Chinois, il était naturel de devoir s’occuper de ses parents vieillissants. Lorsqu’il était jeune, les femmes dédiaient leur vie à leurs enfants puis à leurs parents. Il incombait au mari de faire vivre la famille.
Aujourd’hui, cette pratique se raréfie. Ce pays, le plus peuplé mais aussi celui qui vieillit le plus rapidement, ne possède pas de système de sécurité sociale, les habitants doivent donc se débrouiller seuls. « Je veux aller à l’école, voyager. J’adore mes parents mais je préfère une vie indépendante. »
Dans ce pays où 150 millions de personnes soit 11% de la population ont plus de 60 ans, la question de la prise en charge de la vieillesse est une priorité. En 2050, selon le comité chinois de la vieillesse, ce chiffre devrait passer à 400 millions, un quart de la population. Cette préoccupation est d’autant plus importante qu’avec la politique de l’enfant unique, les enfants ne pourront pas bénéficier de beaucoup de soutien. En 1980, le ratio travailleurs-retraités était de 20 pour 1, il devrait passer à 2,5 pour 1 en 2020.
(Aarp Bulletin, 07/07/2009 : « Aging in China »)

————

Centenarians show it’s never too late to tweet

http://www.edmontonjournal.com/technology/internet/Centenarians+show+never+late+tweet/1743915/story.html
Mon, Jun 29 14:22 PM EDT

By Patricia Reaney

NEW YORK (Reuters) – Celebrities and hip adults aren’t the only people flocking to Twitter, the social-networking site. Even centenarians have learned to tweet.

Three percent of U.S. centenarians questioned in a new survey said they use the service that allows users to send short text messages, or tweets, of up to 140 characters at least once a week to keep in touch with their friends and family.

Another 10 percent sent emails to stay connected, 12 percent shared photos on the Internet and 4 percent downloaded music from the web.

« These centenarians are really inspiring because they are starting to embrace newer trends and newer technologies, » said Sherri Snelling, senior director at Evercare, one of the nation’s largest care coordination programs, which commissioned the survey.

« We know that technology has definitely given us new avenues to stay connected to family and friends, and that is one of the key themes we see in terms of living longer, » Snelling said in an interview. « People that are living to 100 and beyond and staying alert and vital are staying socially connected. »

The link to new technology is multigenerational with the centenarians’ grandchildren and great-grandchildren introducing them to the latest gadgets.

The results of the survey of 100 centenarians challenge the stereotypes of aging and show that getting older does not have to be a barrier to keeping up with the newest trends.

Forget passing the day in a rocking chair. Fi